Découvrez l'oeuvre poétique d'Emmanuel Mouret !

La nouvelle est tombée, le confinement est de retour parmi nous! Qu’à cela ne tienne, PLAKAT vient à votre rescousse avec de nouvelles idées de films pour mettre à profit ce temps passé chez vous. 

 

Pour vous évader, nous vous proposons de découvrir l’œuvre poétique et touchante du scénariste et réalisateur Emmanuel Mouret. Cet amoureux des mots et des sentiments a réalisé entre les années 2000 et 2020 pas moins de dix longs métrages. Sa spécialité? Les comédies douces-amères où se lient et se délient des personnages aux prises avec l’impermanence des sentiments. Leurs longs dialogues sont empreints d’une esthétique qui rappelle le cinéma de Rohmer. 

 

Cet homme-orchestre s’occupe non seulement de rédiger les scénarios de ses films et de les réaliser mais il a également l’habitude d’interpréter l’un des rôles. C’est le cas dans “Un baiser s’il vous plait” où il partage l’affiche avec l’actrice Virginie Ledoyen. Ce long métrage sorti en 2007 raconte l’histoire de Gabriel et Émilie, deux inconnus dans un hôtel qui passent une soirée ensemble. Au moment de se quitter avec aucune perspective de se revoir, Émilie refuse un baiser d’adieu à Gabriel. Il ne comprend pas pourquoi. Elle lui raconte alors l’histoire de son amie Judith. 

 

Ce film au scénario qui peut paraître un peu alambiqué (comme beaucoup de ses films) est un véritable chef d’œuvre qui mérite le détour. Selon les propres mots du cinéaste “raconter des histoires, se dévoiler intimement, cela créer des liens entre les personnages et cela permet de raconter une autre histoire. En fait, ce que je trouve beau, c’est que, se raconter des histoires, cela crée des histoires. Une autre idée m’accompagne de façon assez indirecte, je crois que l’on est le narrateur de sa vie, et que pour donner une allure, une forme à sa vie, on a besoin d’histoires, de celles qu’on va nous raconter, de celles des autres, mais aussi de celles qu’on trouve dans les livres, les films, la peinture ou la musique. On a besoin d’histoires pour façonner notre histoire”.

Que vous choisissiez de regarder « L’art d’aimer », un film orchestre où se croisent différents personnages en prise avec l’amour, « Caprice », un film où un professeur d’école un peu gauche se retrouve aux prises d’un trio amoureux ou bien encore « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait » sa dernière création, nous vous promettons un moment léger empreint de tendresse et de mélancolie.

 

 

On serait heureux de pouvoir rendre hommage à ses magnifiques films avec une belle affiche en sérigraphie qui puisse retranscrire toute la poésie de son œuvre. Vous en pensez quoi ? Quel artiste serait le plus en phase avec cet univers ?