Steve McQueen, de la misère au succès hollywoodien

Aujourd’hui PLAKAT souhaite vous parler d’un homme qui a marqué toute une génération. Il était pilote automobile, pilote de moto, producteur et surtout acteur, il s’agit bien sûr de… Steve McQueen.

Terrence Steven McQueen, de son vrai nom, connaît une enfance très difficile. Il est abandonné très jeune par ses parents et grandit donc dans une ferme du Missouri avec son grand-oncle. Adolescent turbulent, il fréquente des voyous et se désintéresse complètement de l’école. Il s’engage donc dans la marine marchande puis fait son service militaire en Caroline du Sud en tant que pilote de char.

 

Par la suite, sans idée de carrière et sans emploi, Steve décide de faire des études pour devenir acteur, sachant que c’était un milieu propice pour rencontrer des femmes. À ce moment-là, c’est la révélation, il est très doué et se fait repérer pour jouer dans une série télévisée de western intitulée Trackdown.

 En 1956, il est figurant dans le film Marqué par la haine de Robert Wise mais son insolence lui joue des tours. Après de nombreux refus, il finit par obtenir son premier vrai rôle en 1958 dans le film d’horreur, The Blob. Grâce à cela, il se fera repérer pour incarner le rôle d’un chasseur de primes dans la fameuse série Au nom de la loi jusqu’en 1961. Cette période de sa vie marquera le début de son succès vertigineux à Hollywood.

En 1960, il fait partie du casting de rêve des Sept Mercenaires de John Sturges puis en 1963, il tourne dans l’un de ses meilleurs films : La Grande Évasion du même réalisateur. C’est ainsi qu’il continue par la suite à jouer dans des chefs d’œuvres tous plus mythiques les uns que les autres.

À côté du métier d’acteur, Steve McQueen est un homme assez particulier. Du fait de son passé difficile, il est réputé pour être assez individualiste et désinvolte. Une attitude qui fera son charme pendant de longues années au sein de l’opinion publique. Bien que très attentionné envers sa famille, sa consommation de drogues et d’alcools récurrentes le rendait parfois difficile à vivre pour ses proches. Il eut trois principales relations dans sa vie dont deux qui terminèrent chaotiquement.

 

Enfin, ce que tout le monde retient de cet acteur singulier, c’est son goût du risque et par extension, sa passion pour les voitures et les motos. Dans ses films, il était réputé pour faire lui-même ses cascades, en témoignent ses rôles dans Le Mans (1971) ou encore Bullitt (1969) par exemple. À côté de sa carrière hollywoodienne, il participe fréquemment à des courses automobiles et parvient même à atterrir plusieurs fois sur le podium.

À cause d’une trop forte exposition à des particules d’amiante dans ses courses automobiles et durant son service militaire, Steve McQueen décèdera en 1980 et laissera derrière lui une trace indélébile dans le monde du cinéma.

 

ALERTE aux fans du « King of Cool », PLAKAT va bientôt sortir une nouvelle sérigraphie dans la gamme des Dénicheurs. Il s’agit d’une magnifique affiche de Bullitt disponible en deux exemplaires et qui est déjà épuisée aux États-Unis. Tenez-vous prêts, ça arrive très vite !